Séminaire LFTU/JILAF sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Laos

Allocution d’ouverture du président, M. Aihara

La JILAF et la LFTU (Fédération des syndicats du Laos) ont organisé conjointement un séminaire en ligne sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail les 19 et 20 janvier 2022, avec la participation de 120 personnes connectées depuis Vientiane et la province de Champasak.

Lors de la cérémonie d’ouverture, une allocution a été prononcée par le président de la JILAF M. Aihara, qui a donné des explications sur, notamment, les objectifs du séminaire à l’ensemble des participants et leur a transmis que le séminaire devait contribuer à la réalisation de conditions de travail décentes ainsi qu’au développement socio-économique stable grâce à l’enrichissement du système de sécurité sociale et l’établissement de relations patronat-syndicat constructives. Ensuite, le vice-directeur du bureau de la protection des travailleurs de la LFTU a prononcé une allocution, dans laquelle il a dit vouloir étudier différents éléments du Japon et les mettre à profit afin d’améliorer l’environnement du travail du Laos qui, durant deux ans marqués par la pandémie de Covid-19, a vu les faillites d’entreprises et le taux de chômage augmenter. En outre, le vice-président de la Chambre nationale de commerce et d’industrie du Laos (LNCCI) a expliqué, notamment, l’importance du passage à une nouvelle normalité dans la période post-Covid ainsi que de l’affiliation aux assurances sociales. Finalement, le directeur du département de la protection des travailleurs du ministère du Travail et des Affaires sociales (MLSW) a, dans son allocution d’ouverture, rapporté une hausse des conflits patronat-syndicat en raison de la pandémie de Covid-19 et indiqué qu’il espérait que le séminaire représenterait une aide dans la résolution des conflits patronat-syndicat futurs.

 Ensuite, le chef de groupe de la JILAF M. Tsuji a donné des explications sur (1) le système de sécurité sociale du Japon, (2) les mesures contre la Covid-19 sur le plan du travail et (3) le rôle et les tâches du mouvement syndicaliste japonais. Après quoi, des communications ont été données par le directeur du département de la protection des travailleurs du ministère du MLSW concernant la prévention des conflits patronat-syndicat, de même que par le directeur du département de la protection des travailleurs de la LFTU sur le rôle de la LFTU dans la prévention des conflits patronat-syndicat, la résolution des problèmes et l’établissement de relations patronat-syndicat constructives durant la pandémie de Covid-19. En outre, le vice-directeur du bureau de la protection des travailleurs de la LFTU a rapporté que, depuis le début de l’année 2021, 23 conflits sont survenus et que 19 de ceux-ci ont été résolus. Le représentant de la LNCCI pour la province de Champasak a également fait part de la situation difficile en période de Covid-19 pour embaucher du personnel même en salaire minimum. Il a aussi affirmé sa volonté d’appliquer dans les entreprises les enseignements tirés du séminaire, par exemple ceux portant sur la sécurité sociale, le système de retraite, les méthodes de prévention des conflits patronat-syndicat, etc. au Japon.
 Les participants ont posé des questions relativement à, par exemple, (1) le fonctionnement de l’affiliation aux assurances sociales au Japon et le pourcentage des contributions à cette fin, (2) les méthodes d’organisation japonaises, (3) la manière dont le ministère du Travail du Laos doit protéger les travailleurs des secteurs économiques spéciaux, (4) le soutient et la protection des travailleurs laotiens partis travailler à l’étranger et (5) la façon d’expliquer aux travailleurs les avantages qu’il y a à adhérer à un syndicat. Des réponses pertinentes ont été apportées à ces questions.
 
 Le second jour, après être revenu sur le contenu du premier jour, le directeur du bureau thaïlandais de la JILAF M. Sekiguchi a salué les participants en rappelant l’importance des discussions et des coopérations entre le gouvernement, les syndicats et le patronat en vue de résoudre les problèmes divers qui se posent dans un contexte difficile marqué par l’actuelle pandémie de Covid-19. Ensuite, des discussions en groupes se sont tenues sur le thème « Les initiatives pour l’établissement de relations patronat-syndicat constructives et la prévention des conflits patronat-syndicat ».
 Les différents groupes ont fait des présentations traitant, par exemple, de (1) l’importance de la mise par écrit des contrats de travail individuels ou collectifs, (2) l’importance des discussions entre les syndicats et le patronat ainsi que de l’établissement d’une compréhension partagée sur les orientations et les mesures, (3) l’importance pour les syndicats et le patronat de respecter la législation sur le travail, etc. et (4) l’importance de la clarification des rôles respectifs du gouvernement, des syndicats et du patronat. Ensuite, le chef de groupe M. Tsuji a remercié les groupes pour leurs présentations constructives, en plus de souligner l’importance des rôles respectifs du gouvernement, des syndicats et du patronat ainsi que celle de la résolution des problèmes au moyen du dialogue et des négociations entre syndicats et patronat.
 Finalement, le vice-secrétaire de la JILAF M. Saito a parlé de l’importance des relations patronat-syndicat constructives justement durant la pandémie de Covid-19 et que celles-ci participent également à la stabilité de l’emploi. Il a enfin adressé ses remerciements aux participants des deux journées pour leurs discussions actives et clôturé le séminaire.

Photos des participants

Invités du Laos

Scène du séminaire

Participants en ligne