Équipe du Cambodge et du Bangladesh

Réunions en ligne organisées du lundi 10 au vendredi 14 janvier et du lundi 17 au vendredi 21 janvier 2022.

Présentation des « initiatives d’amélioration globale de la vie quotidienne » de la RENGO Hiroshima (Cambodge)

Sept personnes (dont quatre femmes) au Cambodge et huit personnes au Bangladesh (dont six femmes) ont participé aux réunions qui se sont respectivement tenues du 10 au 14 janvier et du 17 au 21 janvier, et ont achevé l’ensemble du programme.

En raison des restrictions d’entrée sur le territoire japonais imposées suite à la pandémie de COVID-19, la JILAF a mis en place dans le cadre de ses activités un « programme en ligne », qui vient remplacer l’habituel programme de formation qui consiste à inviter des stagiaires au Japon.
Ce programme en ligne s’est déroulé sur une période de cinq jours, dont deux consacrés au visionnage de contenus vidéo à la demande sur les relations de travail, et trois pendant lesquels des sessions d’échange d’idées avec les cadres de la JILAF, des débriefings des conférences, etc., ont été organisés en temps réel.
Lors de la session d’échange d’idées avec la RENGO Hiroshima, qui s’est déroulé en ligne le quatrième jour, les participants ont pu découvrir la situation de l’emploi au niveau régional ainsi que les initiatives mises en place par les fédérations de syndicats locales pour la stabilité de l’emploi, notamment les initiatives d’amélioration globale de la vie quotidienne, les mouvements populaires et la mise en pratique des systèmes de politiques. Par ailleurs, des rapports sur la situation actuelle des conflits patronat-syndicat, sur le mouvement syndicaliste dans le contexte de la pandémie de COVID-19, etc., ont été présentés par les participants du Cambodge et du Bangladesh, leur permettant de mutuellement approfondir leur compréhension.


Voici les principaux points des plans d’action proposés par les participants :
(1) « Bien que le droit du travail soit différent au Japon et dans mon pays, je voudrais mettre à profit ce que j’ai appris au cours de cette formation de la JILAF pour renforcer mon organisation et travailler à la stabilité de l’emploi. » (Cambodge)
(2) « Ce programme de cinq jours m’a offert de nouvelles perspectives. Je souhaite œuvrer pour que les droits des travailleurs, à commencer par l’égalité des sexes, soient respectés par la loi. » (Cambodge)
(3) « Je souhaiterais mettre en place des formations pour sensibiliser et inviter à se faire vacciner les travailleurs dans le contexte de cette pandémie de COVID-19, ainsi que pour qu’ils soient davantage sensibilisés aux habitudes de lavage des mains, à la santé et à la sécurité. » (Bangladesh)
(4) « Je vais régulièrement organiser dans chaque région des séminaires au sujet de l’organisation des travailleuses, auxquels j’inviterai les travailleuses domestiques locales. » (Bangladesh)

Liste des organisations ayant participé à cette visite

RENGO (Confédération des syndicats japonais)Centre japonais de productivité
Conférence nationale des associations des petits et moyens entrepreneurs (Chudokyo)RENGO Hiroshima (Confédération des syndicats japonais, branche de Hiroshima)
Zenrosai Kyokai (Fédération nationale des syndicats de la mutualité nationale des travailleurs)

Un grand merci à tous.

Photos des participants

Allocution de clôture du président de la JILAF, M. Yasunobu Aihara (Cambodge)

Session de questions-réponses avec le cadre en charge de la réunion (Bangladesh)

Le secrétaire général de l’ITUC-BC, M. Mojibur Rahman Bhuiyan (Bangladesh)