Séminaire CTUM/JILAF sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail en Birmanie

Cérémonie d'ouverture (allocution du président de la CTUM, M. Maung Maung)

La JILAF et la Confédération des syndicats de Birmanie (CTUM) ont organisé conjointement un séminaire en ligne sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail le 9 janvier 2021. Au total, 39 personnes en relation avec les syndicats en Birmanie ont participé à ce séminaire.
Au début du séminaire, le président de la CTUM, M. Maung Maung, a prononcé une allocution d'ouverture au cours de laquelle il a déclaré : « Petit à petit, les résultats de nos efforts depuis la démocratisation du pays commencent à être visibles. Je tiens à remercier la JILAF et le gouvernement japonais pour leur apport et leur soutien continus en matière d'opportunités éducatives. » Le directeur général de la JILAF, M. Masayuki Shiota, a ensuite donné une présentation générale du but et de l'objectif du séminaire.
Par la suite, il a abordé le sujet du rôle et des problèmes des syndicats au Japon, partageant des informations sur les efforts pour établir des relations patronat-syndicat constructives et prévenir les conflits patronat-syndicat inutiles ainsi que sur les mesures prises par les syndicats pour faire face à la Covid-19. Les participants ont posé des questions sur des sujets tels que le format souhaité des luttes syndicales du printemps dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la politique de protection sociale des travailleurs irréguliers au Japon et la manière dont les résultats d'amélioration de la productivité sont distribués. Le directeur général de la JILAF, M. Shiota, et le vice-secrétaire général de la JILAF, M. Toshihiro Saito, ont répondu à ces questions et ont permis aux participants de mieux les comprendre.
Des cadres de la CTUM ont ensuite présenté des exemples et rendu compte de l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les travailleurs en Birmanie ainsi que de l'état de l'industrie manufacturière. Outre la situation du chômage due à la fermeture d'usines, ils ont rapporté que les licenciements par les employeurs utilisant comme prétexte la Covid-19 étaient une pratique courante.
À la fin du séminaire, le président de la CTUM, M. Maung Maung, a déclaré : « Les nouveaux cadres de la CTUM présentés aujourd'hui ont participé par le passé au programme de la JILAF. Étant donné que le programme de la JILAF joue un rôle important dans le développement des ressources humaines de la CTUM, j'espère que la JILAF et le gouvernement japonais continueront à nous soutenir à l’avenir. » Le directeur général de la JILAF, M. Shiota, a ensuite conclu le séminaire en exprimant son respect pour les activités menées en Birmanie depuis la démocratisation du pays et en ajoutant : « Il est également important de sensibiliser les employeurs au rôle des syndicats et à la nécessité des relations patronat-syndicat. Vous devriez vous efforcer de développer les relations patronat-syndicat, tout en reconnaissant que les intérêts des travailleurs et des dirigeants convergent sur des points tels que l'amélioration de la productivité. La JILAF ne ménagera aucun effort pour soutenir les activités à cette fin. »

Photos des participants