Séminaires NTUC Phl/JILAF sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail aux Philippines

La JILAF et le Centre national des syndicats des Philippines (NTUC Phl) ont organisé conjointement des séminaires en ligne sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail du 14 au 17 et du 21 au 24 octobre 2020. Au total, 96 personnes ont assisté à ces séminaires.
Pour commencer, des allocutions d'ouverture ont été prononcées par le président du NTUC Phl, M. Rodolfo Capoquian, le président de la JILAF, M. Hiroyuki Nagumo, et la première secrétaire de l'Ambassade du Japon aux Philippines, Mme Chihiro Kanno, qui ont tous présenté aux participants le but et de l'objectif du séminaire.
Après avoir mentionné les mesures prises au Japon pour minimiser l'impact de la Covid-19 sur l'emploi, le vice-secrétaire général de la JILAF, M. Toshihiro Saito, a ensuite abordé le sujet du rôle et des problèmes des syndicats, donnant une explication détaillée de l'histoire des syndicats japonais, de leur situation actuelle et de leurs problèmes présents ainsi que de la fonction et du rôle qu’ont ces syndicats japonais (luttes syndicales du printemps, mouvement pour la productivité, système de consultations patronat-syndicat, etc.) Il a insisté sur la nécessité, particulièrement dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19, des consultations patronat-syndicat et du dialogue social. Les participants ont posé des questions et donné leur avis sur des sujets tels que les mesures visant à améliorer le taux de syndicalisation et à établir des relations patronat-syndicat constructives.
Par la suite, la NTUC Phl a présenté un rapport de la situation actuelle de l’économie et de l'emploi aux Philippines et d'autres sujets. La NTUC Phl a indiqué être consciente du besoin de renforcer l'expansion de l'organisation à l'avenir car, à l'ère de la nouvelle normalité, les syndicats allaient également être tenus d'adopter un rôle nouveau.
Plusieurs intervenants du ministère philippin du Travail et de l'Emploi (DOLE) ont participé aux séminaires. Concernant l'impact de la Covid-19, ils ont évoqué (1) le marché du travail et les relations patronat-syndicat, (2) le mécanisme de résolution des conflits patronat-syndicat, (3) la conformité juridique en matière d'affaires du travail, (4) la transition vers une nouvelle normalité et (5) la transition vers des emplois verts durables.
Par ailleurs, un intervenant du bureau de Manille de l'Organisation internationale du travail (OIT) a entre autres indiqué qu'un jeune sur six dans le monde avait perdu son emploi à cause de la pandémie de Covid-19 et que 1,6 milliard de travailleurs du secteur informel s’étaient retrouvés dans des situations critiques. Pour ce qui est des mesures basées sur les normes internationales du travail adoptées en réponse à la Covid-19, cet intervenant a expliqué les quatre piliers que sont (1) la relance de l'économie et de l'emploi, (2) le soutien des revenus tant pour les entreprises que pour les travailleurs, (3) la protection des travailleurs sur leur lieu de travail et (4) le renforcement fonctionnel du dialogue social.
Un intervenant de l'Autorité des zones économiques des Philippines (PEZA) a fait remarquer qu'en dépit des conséquences inévitables de la pandémie, telles que la paralysie des chaînes d'approvisionnement mondiales et la stagnation de l'activité économique dans le monde entier, plus de 80 % des usines situées dans des zones économiques étaient encore en activité. Cet intervenant de la PEZA a également présenté une vision qui consisterait à davantage dynamiser les zones économiques, à créer des emplois et à contribuer au développement économique des Philippines en mettant en œuvre des projets visant à améliorer la compétitivité internationale du pays.
Après s'être séparés en deux groupes afin de partager des informations sur les différents problèmes rencontrés dans leurs entreprises et lieux de travail respectifs, les participants ont présenté des plans d'action basés sur ce qu'ils avaient appris au cours du séminaire. Pour terminer, un représentant des participants a clôturé le séminaire en affirmant leur forte détermination à ne surtout pas arrêter leurs activités syndicales, et plutôt à les renforcer, même dans le contexte de cette pandémie.

Photos des participants