13e stage de formation pour les jeunes leaders syndicalistes (séminaire multinational)

La JILAF, en collaboration avec le Bureau régional Asie-Pacifique de la Confédération syndicale internationale (ITUC-AP) et l’Institut du leadership du travail Ong Teng Cheong (OTCi), a organisé le 13e stage de formation pour les jeunes leaders syndicalistes sous un format en ligne le 20 janvier 2021, avec la participation de 22 personnes.
Pour commencer, après avoir souhaité la bienvenue aux participants des différents pays, le secrétaire général de l’ITUC-AP M. Shoya Yoshida a prononcé une conférence intitulée « Le rôle des syndicats dans la nouvelle ère ». Face à la détérioration de l'environnement du travail dans le monde en raison de la pandémie de Covid-19, qui s’ajoute aux excès de l'économie de marché de ces dernières années, il est nécessaire pour les syndicats eux-mêmes, a-t-il dit, de renforcer leur envergure internationale, d'améliorer leurs capacités de dialogue social et d’établir un sentiment d'unité avec la société.
Le vice-secrétaire général de la JILAF M. Toshihiro Saito a ensuite présenté brièvement, à l'aide de vidéos, le contenu du programme de la JILAF, commentant que : « La pandémie de Covid-19 place les personnes socialement vulnérables dans une situation de vulnérabilité encore plus importante, élargit le fossé entre riches et pauvres et creuse les divisions au sein de la société. Dans ces circonstances, ce séminaire, qui réunit de jeunes dirigeants syndicaux de la région Asie-Pacifique, constitue une occasion importante de réfléchir une nouvelle fois au rôle des syndicats. »
En outre, un intervenant du Congrès national des syndicats (NTUC) de Singapour a rappelé comment le Séminaire sur la modernisation du mouvement ouvrier du SNTUC en 1969 avait affirmé l'importance d'une évolution des relations patronat-syndicat de la confrontation à la coopération, et que depuis cette date des efforts ont été déployés afin de construire un partenariat social efficace. En conséquence, a déclaré l'intervenant, le nombre de conflits patronat-syndicat à Singapour a fortement diminué et un cercle vertueux s'est maintenu dans lequel la stabilité sociale et économique conduit à la croissance économique et la création d'emplois. Même au milieu de la pandémie de Covid-19, le NTUC a soutenu les travailleurs en tirant parti de l’expérience acquise jusqu'à présent, a rapporté l’intervenant.
En outre, un intervenant de l'OTCi a fait remarquer que les compétences requises par les cadres syndicaux comprenaient non seulement celles relatives au leadership, mais aussi des compétences générales, dont les capacités de présentation et de communication. Un intervenant de la Global Organizing Academy (GOA) de l’ITUC a également souligné que (1) pour qu’une organisation réussisse, il est nécessaire d’orienter des campagnes efficaces et d’élaborer les stratégies en direction des objectifs de cette organisation ; (2) que lorsque l'organisation est réussie et que la force des syndicats gagne en importance, il sera également possible de faire bouger la société ; et (3) que, précisément maintenant, la pandémie offre une bonne occasion d'étendre une organisation.
Ces conférences ont été suivies d'une session ouverte au cours de laquelle les participants se sont brièvement présentés, ont exprimé leurs opinions et ont posé des questions. Lesecrétaire général de l’ITUC-AP M. Yoshida a ensuite clos le séminaire en adressant quelques mots d'encouragement aux participants : « Tout en continuant à prendre soin de votre santé, j'espère que vous saurez faire face à ces conditions difficiles dans le cadre de vos fonctions respectives. »

Photos des participants