Équipe de jeunes non anglophones

---Réunions en ligne organisées du 7 au 11 septembre et du 14 au 18 décembre 2020---

Cérémonie d'ouverture (Viêt Nam)

Six personnes en Mongolie (dont deux femmes) ont participé aux réunions du lundi 7 au vendredi 11 septembre et cinq personnes au Viêt Nam (dont trois femmes) y ont participé du lundi 14 au vendredi 18 décembre. Le programme s'est déroulé selon le calendrier prévu.
L'équipe de jeunes non-anglophones s’adresse à de jeunes participants. Les participants mongols étaient en moyenne âgés de 33 ans et consistaient en de jeunes militants considérés comme prometteurs pour l'avenir de la Mongolie. Outre les relations patronat-syndicat et le système de sécurité sociale du Japon, ils ont également fait part d’un grand intérêt pour des questions telles que la façon de répondre aux attentes des jeunes adhérents aux syndicats. Les participants vietnamiens présentaient une moyenne d’âge plus élevée, puisqu’elle était de 43 ans, et consistaient en de jeunes militants jouant un rôle central dans leur centre national. Outre le mouvement pour la productivité, ils ont montré un grand intérêt envers des sujets tels que les efforts visant à améliorer l'environnement de travail.
Voici les principaux points des plans d'action proposés par les participants :
(1) « Puisque les syndicats mongols sont dépendants des cotisations syndicales, je veux introduire un système comme les banques de travail au Japon et établir une structure proposant un soutien économique. » (Mongolie)
(2) « Je veux activement proposer les initiatives et les expériences que j’ai pu découvrir dans le cadre du programme de la JILAF, afin d'améliorer les compétences des jeunes membres des syndicats et d'augmenter le degré de satisfaction sur le lieu de travail. » (Mongolie)
(3) « Je veux introduire le mécanisme des trois principes directeurs de la productivité sur les lieux de travail des travailleuses et faire du lobbying pour parvenir à une répartition équitable des bénéfices. » (Viêt Nam)
(4) « Au Viêt Nam, la durée hebdomadaire de travail est de 48 heures. Je veux faire des propositions telles que l'introduction d’un mouvement pour la productivité pour que, comme au Japon, nous puissions arriver à 40 heures de travail par semaine. » (Viêt Nam)

Liste des organisations ayant participé à cette visite

RENGO (Confédération des syndicats japonais)Centre japonais de productivité
Conférence nationale des associations des petits entrepreneurs (Chudokyo)Zenrosai Kyokai (Fédération nationale des syndicats de la mutualité nationale des travailleurs)

Un grand merci à tous.

Photos des participants

Programme en ligne (Mongolie)

Programme en ligne (Viêt Nam)