Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Bangladesh

Allocution lors de la cérémonie d’ouverture par le secrétaire général de la JILAF, M. Ryo Saito

La JILAF a organisé avec le Conseil bangladais de la Confédération syndicale internationale (ITUC-BC) un séminaire de deux jours sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail, à Dacca les 12 et 13 novembre. Approximativement 40 représentants et dirigeants de syndicats affiliés à l’ITUC-BC ont assisté au séminaire.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le précédent secrétaire général de l’ITUC-BC, M. Jahangir Alam Chowdhury, a exprimé sa reconnaissance à la JILAF et au gouvernement japonais pour leur soutien et leur coopération durant de nombreuses années à l’établissement de relations patronat-syndicat constructives, à la stabilité de l’emploi, etc. Il a également présenté ses condoléances à toutes les victimes ayant perdu la vie et aux personnes ayant souffert du typhon Hagibis au Japon et leur a dédié une prière silencieuse. Le secrétaire général de la JILAF, M. Ryo Saito, a ensuite fait part de sa compassion et de ses condoléances aux victimes et personnes touchées par le cyclone Bulbul (environ 2,15 millions de personnes touchées ainsi que 30 000 habitations détruites). Après avoir mentionné les relations amicales de longue date entre le Japon et le Bangladesh, ainsi que leur collaboration substantielle avec l’ITUC-BC, il a souligné et expliqué les objectifs du séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail, dont la mise en place a été confiée par le gouvernement japonais à la JILAF.

M. Saito, le secrétaire général de la JILAF, a ensuite présenté une conférence titrée « Le mouvement syndical et les relations patronat-syndicat constructives au Japon », au cours de laquelle il a expliqué la transformation des relations patronat-syndicat au Japon, le déploiement équilibré de conventions collectives et du système de consultations patronat-syndicat, les exigences de salaire minimum basées sur l’amélioration de la productivité et prenant en compte l'existence d'entreprises multinationales comme moteurs de la croissance économique, les efforts des syndicats et de la direction pour augmenter les salaires sans s’appuyer sur le salaire minimum, le ralliement et le rassemblement du mouvement syndical pour la protection des droits et l'amélioration du statut des travailleurs, notamment celui des travailleurs du secteur informel, la gestion d’organisations syndicales libres, démocratiques et faisant preuve de transparence, ainsi que les efforts pour renforcer les relations de confiance entre membres des syndicats au sein du lieu de travail et améliorer l’environnement de travail ainsi que la stabilité de l’emploi avec un sentiment d'appropriation par les travailleurs et la direction. M. Saito, le secrétaire général de la JILAF, a indiqué que, bien que des observateurs parlent de l'arrivée d’une ère marquée par le rôle prépondérant de l’Asie résultant de la croissance de l'économie mondiale, on constate en revanche que la violation des droits des travailleurs et la détérioration qualitative de l’emploi deviennent des problèmes dans plusieurs pays. Il a par conséquent fait part de son espoir de voir les participants faire preuve d’efforts dans l’établissement de relations patronat-syndicat constructives.

Les participants ont exposé leurs points de vue et posé de nombreuses questions sur la manière d’améliorer les relations patronat-syndicat au Bangladesh, auxquelles M. Saito, le secrétaire général de la JILAF, a su répondre de façon pertinente. Le programme du premier jour s’est terminé par des conférences données par des intervenants bangladais sur « Le système de sécurité sociale au Bangladesh » et « La situation actuelle du mouvement syndical au Bangladesh et les enjeux en vue de l’établissement de relations patronat-syndicat solides ».

Lors du second jour, un intervenant bangladais a présenté une conférence titrée « Les relations patronat-syndicat au Bangladesh : problèmes et solutions », au cours de laquelle il a souligné le fait qu’il y avait beaucoup à apprendre des relations patronat-syndicat constructives au Japon. Les participants ont ensuite formé six groupes pour des discussions et des présentations réciproques sur le thème « En vue de l’établissement de relations patronat-syndicat constructives et la protection des travailleurs ».

En plus des points de vue partagés par plusieurs groupes au sujet des contributions à l’amélioration de la productivité, de l’encouragement de relations de confiance avec les employeurs et, par-dessus tout, du désir de diffuser le système japonais de consultations patronat-syndicat sur leurs lieux de travail, les propositions de groupes incluaient également : (1) l’abandon des relations patronat-syndicat hostiles et la mise en place d’un dialogue social entre syndicats et direction, (2) la protection des droits des travailleurs et la promotion du mouvement syndical par la solidarité et l’intégration au sein des centres nationaux allant au-delà des partis politiques soutenus et des croyances (formation d’un centre national unique), (3) l’inclusion dans le mouvement syndical de femmes ouvrières et de travailleurs du secteur informel ainsi que leur organisation et leur protection, (4) la promotion de finances syndicales saines et la transparence de leur gestion, et (5) le renforcement de la formation de ressources humaines pour diriger le monde ouvrier de la prochaine génération. Le secrétaire général de la JILAF, M. Saito, a offert des conseils pertinents au sujet de ces propositions.

Enfin, M. Saito, le secrétaire général de la JILAF, a exprimé sa reconnaissance à tous pour leur participation enthousiaste et a insisté sur le fait que « pour établir des relations patronat-syndicat constructives dans les entreprises, il est important non seulement d’établir des relations de confiance avec les employeurs, mais également d’obtenir la compréhension et la coopération des membres des syndicats en communiquant quotidiennement ». Il a conclu le séminaire de deux jours en encourageant les participants à solidement mettre en place leurs plans d’action.

Programme

DateContenu
12/11Mar.Séminaire Jour 1 (lieu : Dacca)
13/11Mer.Séminaire Jour 2 (lieu : Dacca)

Photos des participants

Conférence de la JILAF sur « Les syndicats japonais : problèmes et rôle»

Discussions en groupe

Photo de groupe des participants