Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Pakistan

Allocution du directeur général de la JILAF, M. Masayuki Shiota

La JILAF a organisé conjointement avec la Fédération des travailleurs du Pakistan (PWF) un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail, à Islamabad les 28 et 29 août. 67 dirigeants de syndicats affiliés à la PWF (dont 10 étaient des femmes) ont assisté au séminaire, notamment le secrétaire général de la PWF, M. Zahoor Awan, qui est également directeur du travail de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Awan, le secrétaire général de la PWF, a exprimé sa reconnaissance à la JILAF et au gouvernement japonais pour leur coopération continue. Faisant référence en particulier aux activités subséquentes des précédents invités au Japon, il a préconisé un renforcement de la collaboration avec la JILAF dès à présent.

Participant au nom du gouvernement pakistanais, le secrétaire fédéral du ministère des Pakistanais de l’étranger et du Développement des ressources humaines, M. Junejo Sahib, a déclaré qu’ « à l’heure actuelle, la sécurité sociale ne s’étend pas aux travailleurs du secteur informel au Pakistan. Nos efforts seraient facilités si la PWF, en tant qu’organisation syndicale, accélérait la syndicalisation des endroits qui ne nous sont pas visibles. Le gouvernement promet de faire des efforts pour mettre en place un meilleur système de sécurité sociale. J’espère que la PWF nous fera elle aussi part activement de ses points de vue. En outre, les capacités organisationnelles peuvent uniquement être améliorées grâce à l’établissement de relations patronat-syndicat constructives, c’est pourquoi je demande à la JILAF ainsi qu’au gouvernement japonais de continuer à nous fournir leur soutien et leurs conseils ». Représentant la JILAF, son directeur général, M. Masayuki Shiota, s’est adressé aux participants, soulignant que dans un contexte de concurrence internationale il était important de valoriser davantage le travail et de développer des ressources humaines à cette fin. Il a mis l’accent sur le fait que des relations patronat-syndicat saines et renforcées s’axant autour du lieu de travail étaient nécessaires au développement économique et social.

Au cours de l’allocution d’ouverture, le directeur général de la JILAF, M. Shiota, a donné un aperçu des relations patronat-syndicat constructives, des efforts fournis pour assurer la stabilité de l'emploi, ainsi que d’autres caractéristiques au Japon. Se concentrant sur l’exemple des consultations patronat-syndicat, il a partagé des informations sur la compréhension mutuelle entre syndicat et patronat avec l’accent davantage mis sur les discussions, les efforts pour améliorer la productivité et pour s’attaquer aux problèmes commerciaux, les efforts pour assurer la stabilité de l’emploi, etc. Son allocution a été suivie d’une séance animée de questions-réponses. Le vice-secrétaire général de la JILAF, M. Koji Suzuki, a en plus de cela présenté un rapport sur la transformation du mouvement syndical au Japon. Après avoir donné un aperçu des efforts fournis pour améliorer les niveaux de rémunération salariale en adéquation avec les hausses de prix des produits de base et la croissance économique (amélioration de la productivité), du déroulement des luttes syndicales du printemps, etc., il a expliqué l’importance d’établir des relations patronat-syndicat constructives. Son allocution a également été suivie d’une séance animée de questions-réponses.

Au cours de l’après-midi du premier jour et lors du second jour du séminaire, le secrétaire général de la PWF, M. Awan, a fait un compte-rendu d’un document de politique concernant le programme Mazdoor EHSAAS, une initiative de sécurité sociale initiée par le gouvernement pakistanais, que la PWF a compilé et présenté au gouvernement, à la requête du Premier ministre, M. Imran Khan, afin d’évaluer le ressenti des travailleurs et de les encourager. M. Awan, le secrétaire général de la PWF, qui a joué un rôle crucial dans l’élaboration du document, a soulevé la question de savoir pourquoi il est nécessaire d’améliorer la sécurité sociale des travailleurs du secteur informel. En plus de faire un compte-rendu de l’état des discussions au sein du comité de consultation du Premier ministre et des conditions économiques au Pakistan, il a également expliqué, en s’appuyant sur des données, la situation des travailleurs du secteur informel en fonction des industries et des provinces, et a entre autres évoqué la promotion sociale des femmes. Lorsque M. Awan, le secrétaire général de la PWF, a fait part de son espoir de voir davantage de progrès dans ces domaines, il a reçu des acclamations de soutien du public. Cette conférence a été suivie par une séance animée de questions-réponses, avec des participants et des commentaires de la JILAF.

Lors de la cérémonie de clôture, le secrétaire général de la PWF, M. Awan, a émis quelques observations de conclusion et le directeur général de la JILAF, M. Shiota, a fait remarquer qu’ « en réponse aux avancées technologiques de ces dernières années, il est essentiel pour les syndicats et le patronat de débattre des contre-mesures destinées à protéger les emplois. En outre, la productivité du travail est importante pour attirer des investisseurs étrangers, et c’est pourquoi il est essentiel d’engager le gouvernement et les organisations patronales à investir dans les personnes ».

Programme

DateContenu
28/08Mer.Séminaire Jour 1 (lieu : Islamabad)
29/08Jeu.Séminaire Jour 2 (lieu : Islamabad)

Photos des participants

Aperçu du site

Aperçu du site

Des hauts responsables de la JILAF et représentants de la PWF et du gouvernement pakistanais