Projet SGRA au Cambodge (janvier)

Photo de groupe au séminaire sur l’aide mutuelle

La JILAF s’est rendue à Phnom Penh au Cambodge du dimanche 19 au mercredi 22 janvier pour le projet SGRA (Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux), qu’elle met en œuvre à l’aide de subventions du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales). Durant ce séjour ont été organisés la troisième réunion du Comité central de promotion et de développement et le deuxième séminaire de Formation de formateurs, de même qu’un séminaire sur l’aide mutuelle destiné aux travailleurs du secteur informel à Phnom Penh.

À la troisième réunion du Comité central de promotion et de développement qui a eu lieu le 20 janvier, les participants sont revenus sur le projet pilote de l’année fiscale 2019 et ont discuté de la politique pour le futur du projet. Les principaux aboutissements de cette réunion comprennent (1) l’établissement de Comité central de promotion et de développement et du Comité de travail de promotion et de développement constitués par des représentants du gouvernement, des syndicats et du patronat, et (2) l’organisation et la mise en œuvre d’activités pour 46 travailleurs du secteur informel, qui comprennent des conducteurs de pousses-pousses et de motodop (motos-taxis), des ouvriers de la construction et des vendeurs de rue. Concernant la politique future, les participants ont également confirmé que le projet serait développé en ciblant les travailleurs du secteur informel particulièrement démunis à Phnom Penh (tant dans la ville elle-même que sa banlieue).

Le deuxième séminaire de Formation de formateurs s’est tenu le même jour, avec des intervenants invités de la Zenrosai Kyokai du Japon (Fédération nationale des syndicats de la mutualité nationale des travailleurs du Japon). M. Shigeki Yakushijin, directeur adjoint du département des assurances de la Zenrosai Kyokai, ainsi que M. Naohiro Tsukamoto, chef du département des enquêtes et recherches ont parlé des risques en lien avec les moyens de subsistance de même que de l’aide mutuelle (risques menaçant les moyens de subsistance et la préparation face à ces risques grâce aux économies et à l’aide mutuelle) et des caractéristiques d’une organisation d’aide mutuelle (fondée par les membres eux-mêmes, proposant des systèmes d’entraide à ses membres uniquement, et impliquant seulement ceux-ci dans les processus décisionnels). Les participants ont appris l’importance de la transparence dans la gestion de l’organisation, de la fiabilité et de la confiance entre les membres.

Le lendemain, le 21 janvier, un séminaire sur l’aide mutuelle, porté principalement par le Comité de travail de promotion et de développement, a été organisé pour les membres du réseau organisé lors de cette année fiscale. Dans ce séminaire suivi par 46 personnes, des intervenants de la Zenrosai Kyokai ont à nouveau donné des conférences, qui invitaient l’assistance à prendre la parole, sur l’importance de l’aide mutuelle.

Programme

DateContenu
20/01Lun.3e réunion du Comité central de promotion et de développement (DAC)
2e séminaire de Formation de formateurs
21/01Mar.Séminaire sur l’aide mutuelle à Phnom Penh

Photos des participants

Participants à la 3e réunion DAC

Scène de la 3e réunion DAC

Ouverture du séminaire de Formation de formateurs

Conférence au séminaire de Formation de formateurs

Conférence au séminaire sur l’aide mutuelle

Un participant pose une question au séminaire sur l’aide mutuelle