Séminaire sur la prévention des conflits patronat-syndicats de l’exercice 2019

Scène du séminaire

Le 7 août, la JILAF a organisé le 7e Séminaire sur la prévention des conflits patronat-syndicats en prenant pour thème la « Réalisation du développement social et économique et de la stabilité de la vie des travailleurs par le biais de l’établissement de relations patronat-syndicat constructives. » Des représentants de syndicats en Inde, qui possède une présence notable dans les entreprises japonaises, des représentants de syndicats et d’une organisation d’employeurs en Mongolie où l’augmentation de l’arrivée d’entreprises japonaises est également remarquable, de même qu’un chercheur qui a mené une étude sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises japonaises en Inde ont été invités au séminaire, auquel ont assisté un total de 58 personnes, comprenant également des représentants de syndicats, d’entreprise et du gouvernement du Japon.

Après une allocution du président de la JILAF M. Hiroyuki Nagumo au nom des organisateurs, les participants ont assisté à des rapports d’Inde et de Mongolie sur la situation actuelle des conflits patronat-syndicats et les efforts menés pour les prévenir, de même que sur la situation générale du travail dans ces pays.

Un intervenant d’Inde a parlé des causes des conflits patronat-syndicats dans les multinationales en particulier et a formulé des suggestions pour la prévention des conflits patronat-syndicats. Un intervenant de Mongolie a donné un rapport sur les causes des conflits patronat-syndicats et leur résolution, ainsi que sur l’implication des syndicats et de l’organisation des employeurs pour régler ces conflits. Les intervenants des deux pays ont souligné le besoin pour les multinationales de protéger les droits des travailleurs de la même façon qu’elles le font dans leur propre pays et pour se conformer aux lois des autres pays où elles sont actives. De plus, un intervenant d’Inde a mis en avant l’importance pour les syndicats dans les multinationales et dans les pays d’implémentation de partager les informations et les expériences se rapportant aux conditions de travail, à l’amélioration de l’environnement de travail, etc., à travers les échanges mutuels et la formation de personnes en lien avec les conditions de travail tant du côté des syndicats que du patronat.

Le chercheur a présenté un rapport sur les résultats d’une étude portant sur la gestion des ressources humaines en Inde qui pourrait contribuer à prévenir les conflits patronat-syndicats. Plus particulièrement, il a insisté sur le fait que clarifier les responsabilités dans la gestion des ressources humaines et le dialogue approfondi peuvent contribuer à prévenir les conflits patronat-syndicats.

Ces rapports ont été suivis d’une séance de questions-réponses et de discussion qui a inclus des questions de la part des participants avec le directeur exécutif de la JILAF M. Takao Yasunaga jouant le rôle de coordinateur. Les questions et réponses ont été très variées, de même que les échanges visant à approfondir la compréhension des rapports. Le coordinateur a conclu les débats en soulignant l’espoir des pays participants de voir une gestion accrue des ressources humaines de la part des entreprises japonaises qui y sont actives et un soutien plus important de la part des syndicats japonais.

Finalement, le directeur général de la JILAF M. Masayuki Shiota a résumé les éléments relevés au cours du séminaire concernant la prévention des conflits patronat-syndicats et relevé qu’un tel séminaire peut contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) en vue de parvenir à un développement durable d’ici 2030. Le séminaire s’est terminé avec un appel à participation pour un symposium international organisé par la JILAF en novembre.