Équipe réinvitée

Une équipe réinvitée s’est rendue au Japon du dimanche 7 au samedi 13 juillet.

Photo commémorative avec Yasunobu Aihara, secrétaire général du RENGO, dans une salle de conférence du RENGO

Six participants (dont une femme), originaires de Hongrie et de Roumanie, ont suivi l’ensemble du programme prévu. Ils avaient déjà tous participé à un Programme d’invitation de la JILAF par le passé.
Comme il s’agissait de leur deuxième venue au Japon, ils avaient déjà eu l’occasion de tirer parti de leur invitation précédente pour accumuler de l’expérience dans leurs pays d’origine.
Au Syndicat des enseignants du Japon (JTU), les participants ont reçu des explications concernant la situation et les difficultés de l’éducation au Japon, à partir du système de la JTU et les réclamations et propositions politiques formulées par cette dernière au cours de l’année. Ils ont également pris connaissance des efforts déployés par la fédération industrielle pour améliorer les conditions de travail des enseignants, notamment leur temps de travail.
À la Commission centrale des relations du travail, les participants ont reçu des explications concernant l’organisation et les fonctions des commissions des relations du travail, le système d’assistance en cas de pratiques professionnelles illégales, l’ajustement des mouvements sociaux, etc.
Au RENGO Tokyo, ils ont assisté à une conférence sur les échanges visant à prévenir les conflits patronat-syndicats et sur l’élaboration de relations patronat-syndicat collectives, et ont également reçu des explications sur les mesures prises pour lutter contre le harcèlement, récemment en augmentation, ainsi que sur le syndicat RENGO Tokyo, que même les particuliers peuvent rejoindre.
Au RENGO (Confédération des syndicats japonais), ils ont reçu des explications concernant les activités de la RENGO et les efforts déployés par cette dernière pour étendre la syndicalisation.
Au cours du programme, les participants ont posé de nombreuses questions et ont fait preuve d’une attitude positive vis-à-vis de nouveaux sujets et défis, tels que l’élaboration de relations patronat-syndicat constructives, la prévention des conflits patronat-syndicats inutiles et la résolution des conflits sans violence.
Au cours d’une version élargie d’une réunion d’informations sur la situation du travail, intitulée « Situation du travail et relations patronat-syndicat dans deux pays d’Europe de l’Est », les participants ont présenté la situation actuelle du travail dans leurs pays d’origine, ainsi que les conflits et pratiques patronat-syndicats. Les participants hongrois ont répondu à des questions concernant la situation des détenteurs d’emplois précaires, les transformations des syndicats depuis la période socialiste et la situation en matière de grèves et de conventions collectives. Les participants roumains ont, eux, été interrogés sur les sujets des migrants, des négociations collectives et des taux d’imposition.
Les plans d’action mentionnés ci-dessous ont été présentés par les participants. En tant que détenteurs de postes à responsabilité au sein de leurs départements respectifs, il faut espérer qu’ils ramèneront le contenu des conférences chez eux et œuvrerons pour l’élaboration de relations patronat-syndicat constructives.
– « J’ai été impressionné par la méthode de résolution des problèmes consistant à chercher des solutions sous différents angles. Je compte la partager à mon retour. » (Hongrie)
– « (Au sujet des cours subventionnés) J’aimerais accroître les possibilités de discuter des syndicats dans les lycées et les universités. » (Hongrie)
– « J’ai de nouveau réalisé l’importance du dialogue social et de l’amélioration de la productivité. Les commissions des relations du travail sont une bonne idée et j’aimerais les faire connaître dans mon pays. » (Hongrie)
– « J’ai été impressionné par la continuité des statistiques japonaises et j’aimerais introduire des mécanismes similaires dans mon pays. J’ai pu confirmer la composition et les fonctions d’une confédération syndicale. J’aimerais que la JILAF vienne aussi en Roumanie pour y découvrir et y apprendre des choses diverses. » (Roumanie)

Liste des organisations ayant participé à cette visite

Syndicat des enseignants du JaponCommission centrale des relations du travail
RENGO Tokyo

Un grand merci à tous.

Équipe réinvitée Participants de l'équipe

National Confederation of Free Trade Unions in Romania(CNSLR-FRATIA)

1.NameMs. Florentina Cristina Enhanche
 PositionConfederal Secretary in Charge of International Relationships and Equal Opportunity Issues
 Union experience25

National Confederation of Free Trade Unions in Romania(CNSLR-FRATIA)

2.NameMr. Razvan Gae
 Name of organizationSANITAS Trade Union from St. John Hospital
 PositionPresident
 Union experience22

National Confederation of Hungarian Trade Unions(MSZOSZ)

3.NameMr. Gyula Pallagi
 Name of organizationÉFÉDOSZSZ
 PositionPresident
 Union experience16

National Confederation of Hungarian Trade Unions(MSZOSZ)

4.NameMr. Szabolcs BEŐTHY-FEHÉR
 Name of organizationBDSZ Trade Union of Mine-, Energy and Industry Workers
 PositionExpert, International Secretary
 Union experience13

Democratic Confederation of Independent Trade Unions(LIGA)

5.NameMr. Ernő Pinczés
 Name of organizationFederation of United Trade Unions in the Electric Energy Industry (EVDSZ)
 Position
 Union experience14

Democratic Confederation of Independent Trade Unions(LIGA)

6.NameMr. István Árkovics
 Name of organizationDemocratic League of Independent Trade Unions (LIGA)
 PositionVice-President
 Union experience14

Photos des participants

Conférence sur les activités d’une fédération industrielle (Syndicat des enseignants du Japon)

Conférence au RENGO Tokyo

Réunion d’informations sur la situation du travail