Séminaires sur les relations patronat-syndicats et la politique du travail en Mongolie en collaboration avec la CMTU

Scène du séminaire

La JILAF, en collaboration avec la Confédération des syndicats de Mongolie (CMTU), a organisé des séminaires sur les relations patronat-syndicats et la politique du travail au siège de la CMTU à Oulan-Bator les 22 et 23 juillet et dans la province occidentale d’Uvs les 25 et 26 juillet. Au total, 112 personnes ont assisté aux séminaires.

Lors de la cérémonie d’ouverture à Oulan-Bator, des allocutions de bienvenue ont été données par G. Adiya, secrétaire général de la CMTU, Tomoyuki Matsuhashi, secrétaire à l’Ambassade du Japon en Mongolie, et Koichi Oyama, conseiller à la JlLAF. M. Adiya, secrétaire général de la CMTU, a évoqué l'histoire de la coopération entre son organisation et la JILAF (notamment à travers le programme POSITIVE pour l’amélioration des environnements de travail mentionné ci-après) et a insisté sur le fait que le séminaire représentait une excellente opportunité pour les participants, notamment ceux qui venaient d’être nommés à la tête de syndicats d’entreprises à Oulan-Bator et dans les villes environnantes.

Au cours du programme, les intervenants japonais ont présenté des exposés sur différents sujets, tels que les syndicats, les relations patronat-syndicats et le droit du travail au Japon. Après quoi, les intervenants mongols ont rappelé que 2019 marquait le 102e anniversaire de la création du premier syndicat de Mongolie en 1917 et que 36 organisations étaient aujourd’hui affiliées à la CMTU – 22 organisations régionales d’Oulan-Bator et des 21 provinces ainsi que 14 fédérations industrielles. Ils ont également présenté les efforts déployés par la CMTU pour : la mise en place du Plan de développement 2030 de la CMTU « Decent Work », pour le développement d’une économie verte et écologique, l’agrandissement de l’organisation (par le biais de formations afin d’augmenter le taux de syndicalisation à 25 %), la résolution des problèmes liés à la sécurité sociale des travailleurs, l’incorporation des propositions de la CMTU en matière de sécurité sociale à la nouvelle loi travail et la réalisation des Objectifs de développement durable.

Le Bureau d’inspection a ensuite donné une conférence sur les systèmes d’inspection du travail, suivi par la CMTU, qui a notamment présenté un moyen pour les syndicats d’améliorer les inspections du travail, à savoir les formations utilisant la liste de contrôle POSITIVE (programme pour l’amélioration de l’environnement du travail créé par la JILAF). Enfin, lors de l’atelier suivant, les participants ont pu échanger au sujet des mesures que pouvaient prendre les syndicats concernant les inspections du travail.

Le deuxième jour, après une conférence sur le système de sécurité sociale japonais, un représentant d’une fédération syndicale industrielle a présenté les efforts déployés par la CMTU concernant la révision de la législation du travail. En outre, au cours de discussions de groupe, les participants ont pu échanger, puis présenter les résultats de leurs discussions sur des sujets tels que l’adoption de législation permettant aux syndicats de davantage s’impliquer dans les relations patronat-syndicat pour une plus grande stabilité de l’emploi, les mesures que devraient prendre les syndicats pour redistribuer de manière équitable les résultats de l’amélioration de la production, ainsi que les manières d’améliorer les conventions collectives afin de systématiser les échanges entre la direction et les travailleurs.

Le deuxième séminaire rassemblait des participants originaires de cinq provinces occidentales de Mongolie (Uvs, Khövsgöl, Zavkhan, Govi-Altai et Bayan-Ölgii). Au programme déjà dispensé à Oulan-Bator venaient s’ajouter des présentations de chaque province ainsi que des exposés sur les activités syndicales au niveau des districts (sum), suivis par un atelier sur les moyens d’améliorer les activités syndicales au niveau local qui a été très animé.

Enfin, au cours de la cérémonie de clôture, M. Adiya, secrétaire général de la CMTU, a fait remarquer l’importance de la dynamisation de l’ensemble des 340 districts de Mongolie et a déclaré que la CMTU espérait poursuivre le développement de l’ensemble de ses activités. Le séminaire s’est conclu sur un discours de clôture de Koichi Oyama, conseiller à la JILAF.

Programme

DateContenu
22/07Lun.Séminaire - Jour 1 (Oulan-Bator)
23/07Mar.Séminaire - Jour 2 (Oulan-Bator)
24/07Mer.Déplacement
25/07Jeu.Séminaire - Jour 1 (Province d’Uvs)
26/07Ven.Séminaire - Jour 2 (Province d’Uvs)

Photos des participants

Les participants prennent part à des discussions animées

Le lac en face du lieu du séminaire de la province d’Uvs

Scène du séminaire (province d’Uvs)