Séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail ITUC-TC/JILAF en Thaïlande

Photo de groupe au séminaire

La JILAF a organisé des séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail à Si Racha les 6 et 7 juillet et à Bangkok le 9 juillet en collaboration avec le conseil thaïlandais de la Confédération syndicale internationale (ITUC-TC). Au total, 97 personnes ont assisté aux séminaires.

6 et 7 juillet : Si Racha
Pour commencer, Hiroyuki Nagumo, président de la JILAF, Prasit Pathangkaro, directeur du Groupe de conciliation des conflits syndicaux du ministère thaïlandais du Travail, Thavee Techateeravet, secrétaire général de l’ITUC-TC, et Sakda Hwankaew, directeur général de la Confédération des employés de Thaïlande (ECOT), ont présenté des allocutions de bienvenue. Les intervenants ont rappelé les objectifs du présent séminaire aux participants.

Toshikazu Saito, chef de groupe à la JILAF, a ensuite évoqué les relations patronat-syndicat constructives des syndicats japonais, notamment le contexte historique dans lequel elles s’inscrivent. Les participants ont posé des questions sur différents thèmes, tels que la syndicalisation des travailleurs jeunes, les mesures prises en réponse à la diversification des travailleurs, les efforts à déployer pour améliorer les conditions de travail des travailleurs en intérim, le nombre de conflits patronat-syndicats, collectifs et individuels, au Japon et le système appliqué pour résoudre ces derniers.

M. Prasit, directeur au sein du ministère du Travail thaïlandais, a ensuite évoqué les efforts déployés par le ministère pour prévenir les conflits patronat-syndicats inutiles. De leur côté, les participants ont constaté la nécessité d’une compréhension et d’une coopération de la part des travailleurs pour élaborer des relations patronat-syndicat constructives.

Le secrétaire général de l’ECOT, Siriwan Romchatthong, a ensuite détaillé aux participants certaines mesures afin de prévenir de tels conflits patronat-syndicats : la nécessité d’avoir du respect pour la partie opposée et de fournir des efforts continus afin de trouver des points d’entente mutuels, ainsi que l’importance de la formation des employés et de la compréhension de la raison d’être des représentants syndicaux, qui représentent les membres du syndicat.

Des discussions de groupe ont également été organisées sur les thèmes des « Efforts pour l’élaboration de relations patronat-syndicats constructives » et de la « Prévention des conflits patronat-syndicats inutiles. » Les groupes ont ensuite présenté des exposés qui soulignaient, notamment, l’importance du respect mutuel entre les travailleurs et la direction et de l’élaboration de relations basées sur la confiance, la nécessité de partager des informations correctes et d’éviter les avis biaisés, ainsi que le besoin de la bonne foi et de la sincérité lors des conflits entre les travailleurs et la direction. En réponse à ces exposés de groupe, M. Saito, chef de groupe au sein de la JILAF, a fait part de sa vision en ce qui concerne l’élaboration de relations patronat-syndicat constructives, notamment sur l’importance de développer des compétences « dures », comme la capacité de négociation, mais également des compétences « douces », telles que le respect, la compréhension et la confiance. Il a également incité les participants à toujours s’efforcer de mettre en pratique ce qu’ils avaient appris au cours du séminaire dans le cadre de leurs relations patronat-syndicat en atelier.

Le séminaire de Si Racha s’est conclu par un commentaire de M. Nagumo, président de la JILAF, rappelant que la JILAF avait l’intention de poursuivre son engagement en faveur du développement économique en participant à l’amélioration du niveau de vie des travailleurs thaïlandais.

9 juillet : Bangkok
Le séminaire s’est ouvert par des allocutions de bienvenue de M. Nagumo, président de la JILAF, de Pramot Chaisatsilp, directeur du Bureau des relations patronat-syndicats du ministère du Travail thaïlandais, d’Anuchit Kaewton, secrétaire général du Congrès du travail de Thaïlande (LCT), d’Uktish Kanchanaketu, conseiller à l’ECOT, et de Kazuma Takago, premier secrétaire à l’Ambassade du Japon en Thaïlande.

En plus des informations qu’il avait délivrées au cours de son allocution à Si Racha, M. Saito, chef de groupe à la JILAF, a également évoqué le rôle social des syndicats japonais. Les participants ont posé de nombreuses questions concernant la possible réaction des syndicats japonais au cas où les avancées de l’intelligence artificielle viendraient à entraîner des destructions d’emplois, les mesures à prendre face à l’augmentation des travailleurs en intérim ou pour bâtir des relations patronat-syndicats constructives au sein d’entreprises multinationales, ainsi que les modes de syndicalisation des travailleurs dans les entreprises de sous-traitance.

Des discussions de groupe ont été organisées sur les thèmes des « Mesures pour le renforcement de votre organisation » et des « Mesures à prendre par les syndicats pour gagner en reconnaissance sociale. » Les groupes ont présenté des exposés et émis des propositions telles que « choisir des dirigeants syndicaux respectés des membres », « implanter des programmes éducatifs sur le thème des relations patronat-syndicats », « participer activement aux activités des communautés locales » et « se rapprocher des écoles pour apprendre aux étudiants la raison d’être des syndicats et le contenu de leurs activités. »

M. Nagumo, président de la JILAF, a conclu le séminaire de Bangkok en exprimant sa gratitude pour les échanges constructifs en vue du renforcement et du développement des activités de chaque organisation, et a fait savoir que la JILAF avait l’intention de continuer à les soutenir de diverses manières.

Programme

DateContenu
06/07Sam.Séminaire à Si Racha (jour 1)
07/07Dim.Séminaire à Si Racha (jour 2)
08/07Lun.Séminaire à Bangkok

Photos des participants

Scène du séminaire (Si Racha)

Exposé des participants

Scène du séminaire (Bangkok)