Échange régulier avec la Fondation syndicale de Corée (KLF) de l’exercice 2019

Discussions avec la KLF

La JILAF a entrepris un échange régulier durant trois jours avec la Fondation syndicale de Corée (KLF) du 17 au 19 avril 2019. La JILAF et la KLF continuent depuis 2003 à réaliser des échanges réguliers par le biais de visites réciproques.

La KLF est une organisation tripartite établie par le gouvernement, les syndicats et le patronat de la Corée du Sud dans le but de développer et de pérenniser des relations patronat-syndicat démocratiques et autonomes aussi bien à l’intérieur du pays qu’internationalement, de s’engager dans des échanges au sein du domaine du syndicalisme du secteur privé, ainsi que de promouvoir la coopération internationale dans le domaine syndical. L’objectif de cet échange a été de discuter de problèmes communs relatifs au syndicalisme au Japon et en Corée du Sud.

Le premier jour, la JILAF a parlé de « L’impact sur les travailleurs de la Quatrième révolution industrielle et les tendances dans les travailleurs étrangers », alors que la KLF a abordé le thème de « La Quatrième révolution industrielle : Changements dans le travail, l’emploi et le développement des ressources humaines ». Les deux parties ont présenté un rapport sur la situation actuelle et les défis dans leur pays respectif et se sont engagées dans des discussions.

Le deuxième jour, les participants ont visité et examiné Haneda Chronogate de Yamato Group, un centre de distribution ultra-moderne se basant sur le concept de création de valeur ajoutée en combinant les fonctions de distribution et de service.

Le dernier jour, le président de l’Association japonaise des avocats du mouvement syndical M. Ichiro Natsume a donné une conférence, suivie de discussions, sur le sujet des travailleurs non-salariés, tels que les travailleurs de plate-forme, dont les emplois reflètent l’innovation technologique et les conditions économiques, mettant en lumière la situation actuelle, les problèmes et les efforts accomplis pour résoudre ceux-ci au Japon. Dans l’après-midi, les participants ont mené des débats étendus touchant à des sujets comme les spécificités des échanges entre le Japon et la Corée du Sud, les tendances dans la réforme du style de travail au Japon, l’état des luttes syndicales annuelles du printemps, ainsi que le problème des travailleurs étrangers.

Le Japon et la Corée du Sud ayant un grand nombre de défis en commun dans le domaine syndical, ces discussions ont représenté une bonne opportunité pour les deux parties de mieux saisir la signification de la poursuite de leurs échanges dans le futur.

Programme

DateContenu
17/04Mer.Échange régulier jour 1
18/04Jeu.Échange régulier jour 2
19/04Ven.Échange régulier jour 3