Séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail INTUC/JILAF en Inde

Photo de groupe des participants au séminaire (Jaipur)

La JILAF, en collaboration avec le Conseil national syndicats indiens (INTUC), a organisé des séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail à Jaipur les 9-10 juin et à Chennai les 12-13 juin. Un total de 85 personnes ont pris part aux séminaires, avec notamment le ministre du Travail de l’État du Rajasthan M. Shri Tikaram Jully, le premier secrétaire M. Ura de l’ambassade japonaise en Inde et le chef de mission adjoint au consulat général japonais à Chennai M. Mori. (Le programme de ces deux séminaires était identique.)

Pour commencer, des allocutions ont été données par, à Jaipur, le président de l’INTUC de l’État du Rajasthan M. Shri Jagdishraj Shrimali, le conseiller de la JILAF M. Koichi Oyama, le premier secrétaire de l’ambassade japonaise en Inde M. Ura et le commissaire au travail de l’État du Rajasthan (conflits patronat-syndicat) et, à Chennai, le président de l’INTUC de l’État du Tamil Nadu M. Shri N. Devarajan, le conseiller de la JILAF M. Oyama et le chef de mission adjoint au consulat japonais général à Chennai M. Mori, et la finalité et les objectifs du séminaire ont été expliqués à chacun.

Le vice-secrétaire général de la JILAF M. Koji Suzuki a ensuite abordé « Le rôle et les défis des syndicats japonais », présentant (1) les origines des syndicats du Japon, (2) leurs fonctions et leur rôle des syndicats japonais (les luttes syndicales annuelles du printemps, les actions visant à l'amélioration de la productivité, le système de consultation patronat-syndicat, etc.) et (3) leur situation actuelle des syndicats au Japon. Au séminaire de Jaipur, un participant a posé une question relative aux travailleurs irréguliers et à ceux du secteur informel ; le vice-secrétaire général de la JILAF M. Suzuki lui a répondu en expliquant la différence avec le Japon et en donnant des définitions.

Ensuite, un intervenant de l’INTUC a donné un aperçu de la situation actuelle des relations patronat-syndicat en Inde. Plus particulièrement, l’intervenant a invité les participants à réfléchir, dans les perspectives du gouvernement, des entreprises et des syndicats, au sens de l’établissement de relations patronat-syndicat constructives et a introduit des méthodes d’approche.

Le conseiller de la JILAF M. Oyama a ensuite donné une conférence sur la législation sur le travail au Japon, présentant principalement la Loi sur les syndicats et la Loi sur les normes de travail. Il a mis en avant et partagé des informations sur des sujets tels que les exigences pour établir un syndicat et la définition de celui-ci, les activités syndicales, le système de résolution des conflits patronat-syndicat, les heures de travail et les licenciements. En outre, à la lumière de la révision de la législation sur le travail en Inde, le conseiller M. Oyama a parlé des récentes révisions de la législation sur le travail au Japon, y compris les projets de loi sur la réforme des modes de travail.

Ensuite, mettant fin au premier jour du séminaire, un intervenant de l’INTUC a donné un aperçu de l’état actuel de la législation sur le travail en Inde, qui est en cours de révision, et fournit des explications à ce propos. L’intervenant a souligné l’importance du fait que les travailleurs comprennent eux-mêmes qu’ils sont protégés par les lois sur le travail.

Le second jour, des discussions en groupe se sont tenues sur le thème des « Efforts en vue de construire des relations patronat-syndicat solides ». Les groupes ont ensuite fait des présentations dans lesquelles ils ont souligné l’importance de la communication entre syndicats et patronat dans l’établissement de relations patronat-syndicat constructives, de la nécessité pour les deux parties de coopérer en vue de l’amélioration de la productivité, ainsi que de l’importance de régler les problèmes par le biais de discussions plutôt que de la confrontation immédiate, réaffirmant ainsi le rôle des syndicats.

À Chennai, le ministre du Travail de l’État du Rajasthan M. Tikaram a rejoint le séminaire à mi-chemin lors des discussions en groupe. Après avoir introduit la pensée de Mahatma Gandhi, qui insistait sur le fait que la violence ne conduisait pas à des solutions, il a commenté que les conflits patronat-syndicat n’étaient ni dans l’intérêt des syndicats ni dans celui du patronat, et souligné l’importance d’établir des relations patronat-syndicat constructives par le biais d’une communication étroite entre syndicat et patronat.
Enfin, le conseiller de la JILAF M. Oyama a clos le séminaire en disant que, pour l’établissement de relations de confiance, des efforts étaient nécessaires pour se changer soi-même et faire changer l’autre partie, et que même si cela nécessite du temps, établir des relations patronat-syndicat constructives est possible si les premiers pas sont effectués de bonne foi.

Programme

DateContenu
09/06Dim.Séminaire Jour 1 (lieu : Jaipur)
10/06Lun.Séminaire Jour 2 (lieu : Jaipur)
11/06Mar.Déplacement
12/06Mer.Séminaire Jour 1 (lieu : Chennai)
13/06Jeu.Séminaire Jour 2 (lieu : Chennai)

Photos des participants

Allocution du ministre du Travail du Rajasthan M. Tikaram (Jaipur)

Allocution du premier secrétaire de l’ambassade japonaise en Inde M. Ura (Jaipur)

Conférence du vice-secrétaire général de la JILAF M. Suzuki (Jaipur)

Conférence du conseiller de la JILAF M. Oyama (Chennai)

Conférence du vice-président de Brakes India Limited M. Krishnan Panchapakesan

Présentation d’un groupe (Chennai)